Pratique

Honoraires

Les honoraires requis par l'Etude sont proportionnés au temps consacré, à l’importance, à la difficulté de l’affaire, au résultat obtenu et à la situation du client.

 

Si le client est susceptible de bénéficier de l’assistance juridique, son attention est naturellement attirée sur les modalités d'octroi de cette aide.

 

Pour lui permettre de couvrir les premières démarches à effectuer, l'avocat demande en règle générale à son client le versement d'une provision qui sera imputée sur le règlement de ses honoraires. 

 

Le client peut être invité à verser des provisions complémentaires en fonction de l'ampleur du dossier et des démarches nécessaires.

 

En cas de défaut de paiement, l’avocat peut cesser d’occuper à condition de ne pas le faire en temps inopportun.

Serment de l'avocat

« Je jure ou je promets solennellement :

 

d'exercer ma profession dans le respect des lois et des usages professionnels avec honneur, dignité, conscience, indépendance et humanité;

 

 de ne jamais m'écarter du respect dû aux tribunaux et aux autorités;

 

de n'employer sciemment, pour soutenir les causes qui me seront confiées, aucun moyen contraire à la vérité, de ne pas chercher à tromper les juges par aucun artifice, ni par aucune exposition fausse des faits ou de la loi;

 

 de m'abstenir de toute personnalité offensante et de n'avancer aucun fait contre l'honneur et la réputation des parties, s'il n'est indispensable à la cause dont je serai chargé;

 

 de n'inciter personne, par passion ou par intérêt, à entreprendre ou à poursuivre un procès;

 de défendre fidèlement et sans compromission les intérêts qui me seront confiés;

 

de ne point rebuter, par des considérations qui me soient personnelles, la cause du faible, de l'étranger et de l'opprimé. »

 

(art. 27 Loi genevoise sur la profession d'avocat)